www.Sergi.fr Sergi sous son Pluierapa en 2002
www.Sergi.frSergi sous son Pluierapa en 2002

Serge  en 1948 (12 ans)

Qui suis-je ?

Sergi

Serge pêche. Mais à quoi?

 

Depuis très jeune , je me souviens d'avoir eu ce goût de l’invention. De 1942 à 1944, donc entre 6 et 8 ans, bien à l’abri dans la ferme de ma tante Yvonne aux Savoyons près de Veynes (05), j’avais fabriqué une maquette de hâche mécanisée pour couper le bois et surtout un instrument de musique qui ressemblait à un banjo et qui me donna le surnom de «Binge» qui était mieux que celui de Parigot!


L’adolescence fut imprégnée des récits de Jules Verne, je les ai tous lus, je crois. Je connaissais par coeur Cyrano de Bergerac, célèbre inventeur et j’adorais la science fiction.


Pendant mon service militaire, j’ai écrit un recueil de poèmes et deux pièces de théâtre et mis en scène «Le mariage forcé» et Le Petit Prince à Alger.

 

Je me suis marié le 27 décembre 1957 avec Jackye. Nous avons eu deux enfants et cinq petits-enfants, tous adorables mais je ne veux pas en parler sur ce site. Jackye est décédée le 23 janvier 2011 brutalement suite à une leucémie après 54 ans de bonheur.


Dans le cadre de mon activité professionnelle: prof de sciences naturelles, de bio, de SVT , j’ai mis au point de nombreux appareils: Le FACTOMETRE breveté en France puis en Europe par PCT, et aux U.S.A., qui a été commercialisé en Allemagne chez Leybold et  aux USA par Wards (nul n’est prophète en son pays!)


Nombreux appareils commercialisés chez Pierron de Sarreguemines : Microrespiromètre, Osmomètre, appareil à preferendum, Labyrinthe, Chromocombi, Osmose, maquette de muscle...
Nombreux appareils pour illustrer mes cours mais qui n’ont pas été commercialisés : Photosynthèse Boum Boum, Respiration, Echanges cellulaires, Modèle d’ATP, Régulation, modèles de Prions, d’ADN...


Puis à la retraite, j’ai pu développer d'autres  inventions: (dont les brevets sont encore en cours) Armatures déployables inversées à savoir le Pluierapa et le Solrapa, récompensés par une médaille d’Or au Concours Lépine de 2000 et commercialisés par Matériel Forain; Embossage et stockage de déchets dit «Saucisses de fuel», qui a reçu les encouragements du CEDRE, mais c’est tout!


Une série de Cassanoix, délirants, Sabots de mélange pour cartes à jouer (aide aux handicapés); Sabot de distribution pour cartes à jouer  (aide aux handicapés); boîtiers «Ostienfil» pour le rangement des cables; bracelets «Maintien» pour l’aide au portage; Pinçaver pour extraire les vers de vase;
Et les hélices de Mobius mais pour lesquelles j' ai arrêté les trop dangereuses expériences .

 

Et surtout en février 2010, j'ai présenté le Manifeste pour un nouveau statut de l'inventeur indépendant réclamant le Droit d'auteur pour les Auteurs d'inventions indépendants.


En 2012, j'ai "inversé" des bretelles de pantalon comme j'avais inversé le parapluie. Cela donne le "Bretellin" dont j'ai déposé le nom et le modèle. Je cherche mais ne trouve pas de développeurs ! qu'on se le dise ! C'est tellement plus pratique que des bretelles !
J'ai déposé une demande de brevet pour un "DISTREC" Distillateur d'eau de mer et Récupérateur deau de précipitations (dépôt 13/00779) et je l'ai  présenté au Salon Tunis'Innov en mars 2014 à Hamameth (Tunisie).

 

J’ai mis au point un certain nombre de jeux de sociétés: Super Omni déposé aux Gens de lettres, qui a bien failli être sélectionné par N.. Huit familles jeu de cartes pour apprendre les tables de multiplication facilement. Pent 5 jeu de plateau. Ecolo Jeu mis au point en 1987 Chasse au trésor Chacun sa ration: cartes pour un régime équilibré Mon, Di Tri Poly diamino en 1988 Slalom 92 Clip-Clap (sélectionné par un responsable de A., qui fut démis de ses fonctions) Pouss’toi d’la, jeu de plateau Puzzle vertical, très original Quat’coins, ‘ prototypes très souvent utilisé par mes petits-enfants ; 6+1=12 , original jeu de plateau .


 Et j’ai écrit aussi de nombreux textes de chansons, une curieuse pièce de théâtre «Feu Nicolas Flamel» en alexandrins (ou presque)  en ligne sur Proscenium et  mon Manifeste pour un statut de l’inventeur indépendant.

 

J'ai fondé aussi le premier vrai syndicat des auteurs d'inventions indépendants le SNAII-CGT 28 octobre 2012 . Nous avons été 18 membres fondateurs, mais le fait d'être CGT a fait peur a beaucoup, si bien que nous ne retrouvons à 10 en tout et 6 lors des réunions mensuelles. J'avoue que c'est très décevant que malgré une activité intense et quelques résultats (Réception par Yves LAPIERRE, Directeur de l'INPI, Réponse par le Gouvernement à la question écrite posée par la députée Sandrine MAZETIER, promesses par des universités (Créteil, Strasbourg et autres) d'étudier la faisabilité du Manifeste en mémoires ou thèses dés la prochaine rentrée...

J'envoie régulièrement (plusieurs fois par semaine) des mail à plus de 80 inventeurs que je connais. Je tiens à jour 4 sites. Et je n'ai quasiment aucune réponse mis à part  4 syndiqués.

 

Franchement c'est décourageant et je ne sais pas si je continuerais  jusqu'en octobre 2017!

 

J'ai eu une autre idée, celle de la création d'une COOPERATIVE. J'envoie des infos de même et je n'ai pas plus de réponses. Ce projet pourrait marcher si nous trouvons des volontaires. Il comporte de nombreux avantages. Suivez la question SVP !

 

 

Nous sommes le 24 novembre 2015. Je viens faire le point :

 

C'est toujours aussi désespérant car personne ne semble s'intéresser à mon projet, celui du Manifeste pour donner la DROIT d'AUTEUR aux inventeurs indépendants. Pourtant plus le temps passe plus je le trouve intéressant et je ne suis pas le seul puisqu'on a réussi à faire intégrer ce projet dans le programme de travail de la Fédération des Etudes CGT. Nous avons eu aussi une entrevue très ouverte avec Xavier HUBERT Conseiller juridique du Ministre E. MACRON et nous devons le revoir.

 

Nous avons contacter aussi le Ministre de la Culture.

 

L'essentiel dans notre combat, c'est de faire comprendre aux auteurs d'inventions indépendants :

  1. Qu'ils sont des CREATEURS, comme les écrivains, paroliers, musiciens, architectes... et qu'à ce titre ils devraient avoir le DROIT d'AUTEUR
  2. Que dans l'article L-112-2 du Code de la  Propriété Intellectuelle, qui désigne ceux qui ont ce DROIT d'AUTEUR, ils n'y figurent pas, et que la Justice ne les reconnaît pas comme Auteur
  3. C'est donc là, une très grande injustice contre laquelle il faut lutter.        Qu'on se le dise !!!!

 

 

<< Nouvelle zone de texte >>

Voilà, vous avez gagné ! Le SNAII-CGT n’est plus

Néanmoins, ce n’est pas parce que l’on jette l’éponge que l‘on abandonne le projet d’obtention de l’intégralité du Droit d’’auteur pour les inventeurs indépendants.

 

J’ai animé la lutte depuis 2010 pour obtenir l’ajout d’un point 15 à l’article L 112-2 du Code de la propriété intellectuelle et, le 18 octobre 2012, nous étions 18 pour fonder le SNAII-CGT en rêvant que nous serions plus sûrement entendus en qualité de syndicat.

 

Chaque année de 2013 à 2018, nous sommes allés présenter cette demande d’ajout du point 15, aux différents ministres de la Culture et de l’Industrie. Ils n’ont jamais jeté le bébé avec l’eau du bain mais ils ont presque réussi à nous convaincre qu’ils allaient faire quelque chose en ce domaine. Toutes ces entrevues sont restées lettres mortes!

 

Le 11 octobre 2018, le SNAII-CGT avec quatre adhérents découragés par l’inertie de nos dirigeants, décide sa dissolution  et personnellement, j’en ai assez de jouer les Don Quichotte !

 

Chers collègues inventeurs, vous ne m’avez pas soutenu. Je n’ai peut-être pas réussi, mais en vérité, c’est vous qui êtes les perdants avant tout, ne l’oubliez pas! Nous défendions un projet juste qui s’attaquait à la cause de toutes nos difficultés: la non-reconnaissance du droit d’auteur pour nous, créateurs, auteurs au même titre que ceux définis officiellement dans l’article L112-2 du Code de la propriété intellectuelle.

Votre aversion pour les syndicats et en particulier envers la CGT ne tient pas compte des avancées sociétales importantes qui n’auraient pas pu se faire sans eux : sécurité sociale, congés payés, abaissement du temps de travail… Ne faudra-t-il pas, un jour, payer lourdement cette ingratitude ?

 

Le SNAII-CGT n’est plus mais il reste son projet toujours valable qu’il a, quand même, fait un peu avancer; ce projet est à vous maintenant, développez-le comme vous le pourrez avant que le dernier inventeur ne disparaisse !

 

 

Un merci particulier à Madame Sandrine Mazetier, députée et Jean Luc WARSMANN, député pour avoir chacun, posé une question écrite au Gouvernement.

 

Je remercie la CGT, Noel LECHAT et en particulier Xavier BUROT pour l’aide et les moyens qu’ils nous ont prodigués si cordialement. Merci.

 

Merci à tous les adhérents qui m’ont soutenu, ainsi qu’aux membres du bureau de l’union locale CGT du XIIème.

 

Merci aux nombreux sympathisants qui ont apporté leur soutien et qui se reconnaitront.

 

Je n’ai pas à remercier Monsieur Yves LAPIERRE , le Directeur de l’INPI qui oublia de nous recevoir ces dernières années.

 

Je regrette que Mesdames et Messieurs les Conseillers du ministère de la Culture et de l’Industrie, qui nous ont certes, aimablement reçus, n’aient donné aucune suite à leurs promesses.

 

En conclusion, Je fais le voeu que cette lutte, pour obtenir le Droit d’auteur pour nous, inventeurs, auteurs et créateurs, aboutisse à brève échéance. Justice nous sera alors rendue.