www.Sergi.fr Sergi sous son Pluierapa en 2002
www.Sergi.frSergi sous son Pluierapa en 2002

Pourquoi une COOPERATIVE ?

Et si nous créions une COOPÉRATIVE d’AUTEURS d’INVENTIONS INDÉPENDANTS !

 

Après le MANIFESTE qui demandait le droit d’auteur, un nouveau brevet et une Société de Gestion, et la fondation d’un syndicat le SNAII-CGT,  je vous propose un autre projet innovant : celui d’une COOPERATIVE.

Je n’abandonne pas le projet du MANIFESTE mais, étant donné, qu’il n’avance guère et que la partie « Société de Gestion » est aussi une lourde affaire que l’on pourrait remplacer par « Coopérative », je ne sors pas de la voie tracée.

 

Vous connaissez tous des coopératives, il y en a 21.000 en France et 5.000.000 dans le Monde.

Je vous conseille le site : www.entreprises.coop/decouvrir-les-cooperatives/quest-ce-quune   pour parfaire vos connaissances, mais je vais en extraire quelques informations importantes pour vous faciliter la recherche :

« La coopérative est un modèle d’entreprise démocratique. Société de personne, elle se différencie des entreprises dites « classiques » par sa gouvernance fondée sur le principe « une personne, une voix » et la double qualité de ses membres qui sont à la fois associés et clients, producteurs, salariés. 

L’identité coopérative se fonde sur les sept principes coopératifs édictés au niveau international par la déclaration de l’Alliance coopérative internationale, en 1995, réaffirmée au niveau national par la déclaration sur l’identité coopérative, formulée en octobre 2010 par le mouvement coopératif français.

 

Déclaration sur l’identité coopérative, Coop FR, 2010

 « Les coopératives constituent un modèle d’entreprise démocratique fondé sur des valeurs de responsabilité, de solidarité et de transparence. Ce sont des sociétés de personnes ayant pour finalité première de rendre des services individuels et collectifs à leurs membres. Des engagements réciproques et durables se nouent entre la coopérative et ses membres qui sont à la fois associés et clients, producteurs ou salariés. »

 

Voyez aussi le site de Coopaname: www.facebook.com/coopaname.

 

Imaginez :

  1. Des sociétaires bénévoles, compétents et disponibles.
  2. Un grand local, bien placé pouvant contenir plusieurs bureaux, une salle d’exposition avec de nombreuses vitrines réelles ou virtuelles, un atelier de type Fab lab…
  3. Selon nos moyens, des salariés permanents ou temporaires, comprenant :
  4. Un ou une Gestionnaire compétent(e)
  5. Un ou une Secrétaire/documentaliste.
  6. avocats et spécialistes en brevets
  7. Un ou une commercial(e)
  8. Un ou une Attaché(e) de presse
  9. Un ou une  Webmaster(e)
  10. Un ou une, voire plusieurs techniciens(nes)  pour l’atelier
  11. Un ou une Technicien(ne) expert(e) en dessin 3D, en vidéo…

Peut-être visionnaire, je vois grand !  Ce projet aura un coût qu’il faudra évaluer rapidement. Il nous faudra trouver des sponsors, des aides de l’INPI, de l’Etat, des Associations qui pourraient y avoir leur siège social et surtout des sociétaires. Appuyons nous sur les banques coopératives (Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Bred…). Il faudra s’insérer au maximum dans le réseau des coopératives, celui-ci ne demande que cela, c’est le principe même du système coopératif.

 

 

Quels seront les avantages pour l’inventeur ?

 

 + Il trouvera de l’aide depuis le départ de son projet jusqu’à la commercialisation car tous les services seront présents dans la Coopérative ou dans le réseau coopératif. 

  • Il gagnera du temps dans toutes les étapes à franchir. 
  • Il sera assuré d’une meilleure confidentialité. 
  • Il aura davantage de moyens pour faire connaître ses inventions.
  • Il sera mieux protégé.
  • Il rencontrera d’autres inventeurs ; il ne sera plus seul !
  • Il pourra développer des projets plus importants.
  • il sera soutenu par le réseau coopératif pour les fabrications et la vente des produits.

 

Nous serons aidés car nous créerons des emplois et les consommateurs seront satisfaits d’acquérir des produits de qualité, fabriqués en France et à des coût inférieurs à ceux que nous propose le marché libéral.

 

Ce projet est ambitieux mais pas utopique.

C’est un projet tout à fait personnel que je lance « HORS SYNDICAT » et pour lequel je demande votre collaboration.

Il repose en grande partie sur les intéressés : les inventeurs  auteurs d’inventions indépendants. Ceux-ci, je le sais,  ne sont pas dans les mêmes conditions que les sociétaires d’autres coopératives, comme par exemple les cultivateurs, les consommateurs, les artisans… 

Les inventeurs indépendants  sont, en général, plus « amateurs » dans le sens où ils déploient leur activité en marge de leur situation sociale. Rares sont ceux qui ne font que cela. C’est ainsi que l’on trouve beaucoup de retraités dans  nos associations. Leur âge sera-t-il un obstacle à leur engagement dans une coopérative ?  

Espérons néanmoins que les avantages apportés par ce système coopératif , qui résoudrait de nombreux problèmes se posant actuellement, attireront d’autres personnes, tels que des chômeurs  ou de jeunes créateurs qui apprécieront que cette voie humaniste peut servir à réaliser leurs ambitions.

Soyons optimistes.

CONTACTEZ-MOI. ENGAGEZ-VOUS. J’AI BESOIN d’AIDE !!